AccueilActualitéLa Galerie Négatif + accueille Lapame
Retour

Actualité Galerie Négatif + Publié le 29 juin 2017

La Galerie Négatif + accueille Lapame

Plébiscitée par les internautes sur la plateforme Notoryou, la jeune photographe Lapame investit les murs de la galerie Négatif + pour sa première exposition. Intitulé D'Âme Nature, son accrochage nous emporte dans un univers pétri de poésie et de symbolisme…

 

Négatif + : Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Je m'appelle Pamela, j'ai 27 ans et j'habite la région parisienne. J'ai travaillé dans différentes agences de publicité et d'événementiel avant de me consacrer à des projets plus artistiques. En réalité, je fais de la photo depuis le lycée, où j'ai eu mes premiers cours de photo argentique, jusqu'à aujourd'hui. La photo a toujours été une passion pour moi ! Cela fait maintenant presque 2 ans que j'essaye d'en faire mon métier. 

 

Négatif + : Comment avez-vous rencontré la ‘communauté’ Notoryou ?

J'ai travaillé 2 ans chez BETC. Je connaissais quelques personnes, que j'avais notamment sur les réseaux sociaux. Parmi les créatifs de l'agence, j'en voyais certains faire des appels aux votes pour avoir la chance d'exposer leurs photos en vrai. J'ai commencé par voter pour eux, puis je me suis dit pourquoi pas moi ? J'ai donc commencé à participer à chaque concours lancé par Notoryou et j'ai eu la chance de participer à la plupart des expositions. Lors de la première, j'ai pu exposer 3 photos de ma série "La Nature a des Yeux". À cette occasion, j'ai été retenue par Notoryou pour une masterclass afin de présenter mon travail au Remix Coworking. C'était une super expérience ! 

 

Négatif + : Comment s’est fait le choix des 3 séries qui composent votre exposition ? 

Ça n'a pas été simple… Il s'agit de ma toute première exposition, toute seule. C'est assez impressionnant ! Au début, j'avais envie de mettre plein de choses. Puis je me suis rendue compte que 3 séries se détachaient des autres et surtout, qu'elles étaient liées par un thème commun : la nature. C'est à travers elle que mes photos se composent et prennent un sens. Mais il y a aussi un autre thème très fort qui ressort : l'eau. L'eau m'aide à créer mes images, elle leur donne vie.

 

Négatif + : La nature occupe en effet une place particulière dans vos images, et ce jusque dans le titre de votre expo D'Ame Nature. Vous évoquez souvent, à ce propos, votre séjour en Amazonie…

Oui elle occupe et occupera toujours (je pense !) une place dans mes projets. J'évoque souvent mon séjour en Amazonie car ça a été une sorte de tournant, de révélation pour moi. Nous voyagions au Pérou avec mon copain, Jérémy, et nous avions terminé notre périple à Puerto Maldonado en Amazonie où nous sommes restés 4 jours. Au milieu de cette forêt, il s'est passé quelque chose que je n'arrive pas bien à expliquer ou même à exprimer. J'ai eu une reconnexion, comme si je me trouvais, pour la toute première fois, au bon endroit, en harmonie totale et en éveil permanent. Durant ces 4 jours avec notre guide, Fabrizio, nous avons parcouru cette immense jungle, observé tous ses habitants et, grâce à ses explications, compris à quel point toute cette nature était si bien faite et si fragile à la fois. Un voyage magique. 

Dame Nature, c'est la Pachamama, la déesse terre-mère qui est très présente dans les croyances incas. Le nom "D'âme Nature" est alors apparu comme une evidence, en souvenir, et en hommage, à ce séjour qui a changé ma vie. C'est d'ailleurs au retour de ce voyage que j'ai quitté mon CDI en sentant qu'il fallait que j'aille explorer plus de choses en moi. Mon premier projet "La Nature a des Yeux" est né un mois plus tard dans une forêt, au bord d'un lac. 

 

Négatif + : A travers les doubles expositions, les jeux de miroir, on dirait que vous recherchez une expression formelle à la notion de dualité. Est-ce le cas, ou plutôt l’indice d’une autre recherche ?

Il est vrai que dans mon travail la notion de dualité est présente. Seulement, par le biais cette dualité je cherche au contraire à plutôt créer une unité. A travers mes images, je m'amuse à perturber l'oeil en assemblant ou en renversant différents éléments pour y apporter un nouveau sens de lecture, une nouvelle vision. Tout est là, sous nos yeux, il s'agit juste de le regarder différemment. 

 

Négatif + : Quels sont les derniers travaux et auteurs, en photographie, qui vous ont marquée ?

Amoureuse de nature, les travaux de Vincent Munier, photographe animalier, m'ont toujours impressionnée, notamment son livre "Arctique" où les paysages et animaux blancs offrent un rendu monochrome authentiquement sublime. J'aimerais beaucoup moi aussi partir shooter des animaux incroyables dans des conditions extrêmes. 

J'aime également beaucoup le travail de Maria Svarbova et son univers figé et intriguant autour de différentes piscines. Autrement je découvre et je suis beaucoup de photographes que j'adore sur Instagram, comme Joséphine Cardin, ou encore Déborah Sheedy pour son univers étrange et poétique.

 

Lapame
Galerie Négatif +, 104 rue La Fayette, 75010 Paris
Du 29 juin au 4 juillet, vernissage le jeudi 29 juin à partir de 19 h

 

Articles en relation

Simple Share Buttons