AccueilPhoto argentiqueQuelles pellicules photo pour l’été ?
Retour

Photo argentique Publié le 5 juillet 2016

Quelles pellicules photo pour l’été ?

Les beaux jours ne sauraient tarder, les vacances approchent, il est temps de sortir et de profiter des opportunités qu’offre la belle saison… Mais quel type de films utiliser pour en tirer les meilleurs clichés ?

Provence été


Le choix est, finalement, assez simple :  c’est le moment idéal pour travailler en éclairage naturel et utiliser des films à sensibilités faibles (de 100 à 200 ISO). Cette gamme de pellicules offre une grande latitude d’exposition et, surtout, permet d’obtenir des images avec un grain réduit au minimum. Vous en tirerez des photos particulièrement nettes, bien adaptées aux agrandissements ou aux scans en haute définition, avec, pour les pellicules couleurs, un rendu très fidèle des teintes. 

C’est donc avec ces paramètres en tête que nous avons dressé un rapide panorama des meilleurs films disponibles aujourd’hui sur le marché. Couleur ou noir et blanc, 120 ou 135, voici notre sélection…

 

Les films couleurs

 

L’Ektar 100 (120/135) :

Il est connu pour son grain particulièrement fin et ses couleurs vives. Avec le Portra 160, il fait partie des films offrant les contrastes les plus élevés et les teintes les plus saturées : il est parfait pour les paysages.
 

Le Portra 160 (120/135) :

Il se rapproche du précédent avec, cependant, une gamme de tons chairs plus nuancée – comme son nom l’indique, il est parfait pour… les portraits.
 

Le Fuji Superia 200 (film 135) :

Plus souple d’utilisation que les précédents, ce film présente une grande latitude d’exposition (on peut le travailler au flash) et un rendu des couleurs très réaliste.
 

Le Fujifilm Pro 160 NS (film 120) :

Très bien balancé et captant des carnations précises et naturelles, il se prête particulièrement bien aux prises de vues de modèles en extérieur (mode ou mariage).

 

Les films Noir & Blanc

Rio été

Delta 100 et Tmax 100 (120/135) :

Ces deux pellicules offrent des rendus très contrastés, parfaits pour les paysages, les vues d’architecture, pour composer des scènes très géométriques ou tranchées (comme, par exemple, une ombre sur un mur blanc). La Tmax se démarque par un grain particulièrement fin (qui nécessite une bonne précision d’exposition) tandis que la Delta, elle, donnera à vos images un rendu plus velouté.
 

Ilford FP4 (120/135) :

Cette pellicule est plus souple que les deux précédentes : elle vous garantira un très bon rendu et ce, quelles que soient les conditions d'éclairage.

 

Jusqu'à la fin du mois d'Août, les équipes de Négatif + vous proposent de tester ces films dans le Pack été : n'hésitez pas à nous retrouver dans notre boutique argentique pour plus d'informations.

Articles en relation

  • Gueule d’Ange – Numéro 26 – Denis Boussard26 juillet 2015 Gueule d’Ange – Numéro 26 – Denis Boussard Denis Boussard habite du côté de la Bastille. Il vous reçoit dans un vaste loft, au coin du bar, bien plus tranquille que celui des cafés branchés […]
  • Expo : « Aller-Retour » de Pierre Reimer4 novembre 2015 Expo : « Aller-Retour » de Pierre Reimer À partir du 5 novembre prochain, la galerie du jour agnès b. propose « Aller-Retour », une exposition de Pierre Reimer. Toutes les oeuvres que nous […]
  • Focus expo : la communauté Notoryou16 janvier 2017 Focus expo : la communauté Notoryou Galerie participative, réseau social, site de découverte, Notoryou est un peu tout cela et plus encore : alors que les usages photographiques ont été […]
Simple Share Buttons